AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)

Aller en bas 
AuteurMessage
Samuel Hadewych

avatar

☇Messages : 96
☇Inscription : 01/11/2011
☇Crédits : AEROPLANE, TUMBLR
☇Pseudo : FAUSTINE
☇Statut : CELIBATAIRE

Everybody, bottoms up!
Poste: Stagiaire dans le domaine de l'économie.
Adress:
Relations trouble:

MessageSujet: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 18:04

hadewych, conrad
crédits: tumblr (nowhere boy)


○ turned water into wine

NOM, PRENOM ► Hadewych, Samuel. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ► Quatorze mars dix-neuf cent quarante-deux dans le Surrey, Angleterre. ÂGE ► Vingt-et-un ans. ORIGINES, NATIONALITE ► Anglais, naturalisé américain. FONCTION ► Stagiaire dans la partie économie. STATUT ► Célibataire. TRAITS DE CARACTERE ► Volage, fantasque, paumé, réservé, marginal, passionné, silencieux, discret, procrastinateur, rêveur, passionné, maladroit, doux. POURQUOI THE CHICAGOES ET PAS UN AUTRE MAGAZINE ? ► Pourquoi le Chicagoes.. ? Je sais pas tellement, je dirais que c'est tout simplement parce que c'est le premier magazine à avoir répondu positivement à ma requête pour un stage, même si l'économie n'est pas tellement le domaine qui me branche. Mais j'avais besoin de me caser quelque part et c'est donc ici que j'ai posé mes bagages, on verra pour combien de temps encore. GROUPE ► Economy.

○ sparkling through the dark night

Samuel est un procrastinateur acharné, il remet toujours tout au lendemain et c'est sûrement ce qui le met le plus dans des situations délicates. ► Il est assez paresseux, dans un sens : si quelque chose ne l'intéresse pas il ne risque pas de faire quelque chose en rapport avec. Heureusement, l'économie l'intéresse de plus en plus. ► Il ne sait jamais quelle heure il est, ne possédant pas de montre. Par conséquent, ce n'est pas rare qu'il arrive avec une à deux heures de retard ou encore d'avance puisqu'il ne sait même pas se fier au soleil. ► Samuel est né en Angleterre, dans le Surrey, en plein milieu de la seconde guerre mondiale, et il le vit très mal (cf anecdote). ► C'est un jeune homme très fantasque, et ce notamment à cause de son côté tout aussi rêveur : il vit en quelques sortes dans un monde parallèle. ► Il a beaucoup de mal avec les responsabilités, mais fait son possible pour assumer les tâches qu'on lui confie, même si c'est parfois dur. ► Il n'aime pas parler de sa famille, encore moins de ses origines. C'est en grande partie pour cela qu'il s'est fait naturalisé américain. ► Son rêve ? Devenir écrivain. Il écrit tous les jours à la moindre occasion, notamment des polars. Cependant, il n'a jamais osé faire lire ses romans à quelqu'un, alors qu'il en a déjà finit deux en deux ans, ayant attaqué son troisième il y a quelques jours. ► Il n'a jamais vécu tout seul avant d'arriver aux Etats-Unis il y a deux ans. L'écriture à d'ailleurs été une thérapie pour lui, une façon de vaincre sa solitude, comme si les personnages qu'il inventait faisaient office d'amis.

○ he made love a crime

PSEUDO/PRENOM ► Faustine, Odairs. AVATAR ► Aaron Johnson. COMMENTAIRES/DEDICACES ► Ce forum c'est de la pure bombe, quoi.


Dernière édition par Samuel Hadewych le Mar 1 Nov - 23:00, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alluneed.bb-fr.com/
Samuel Hadewych

avatar

☇Messages : 96
☇Inscription : 01/11/2011
☇Crédits : AEROPLANE, TUMBLR
☇Pseudo : FAUSTINE
☇Statut : CELIBATAIRE

Everybody, bottoms up!
Poste: Stagiaire dans le domaine de l'économie.
Adress:
Relations trouble:

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 18:04

○ footprints in the sand

si amélie préfère vivre dans le rêve et rester une jeune fille introvertie, c’est son droit. car rater sa vie est un droit inaliénable. Ma vie a très mal commencé. Je suis né au beau milieu de la seconde guerre mondiale et, en soit, c'est déjà une mauvaise façon de commencer sa vie. Mais j'aurais aimé que ça s'arrête là. Le jour de ma naissance, le 14 mars 1942, alors que ma mère était entrain d'accoucher, mon père, lui, agonisait sur le front. Français d'origine, il avait ressentit ce besoin, cette nécessité d'aller sur le front franco-allemand et d'aider les siens, sa terre natale. Son patriotisme l'a tué. Il est mort pour un pays qui n'était pas le sien, tandis que son fils venait à la vie. Ma mère souffrait, d'une douleur aussi bien physique que mentale. Elle donnait la vie alors qu'on venait de prendre celle de son mari, son unique amour, celui à qui je ressemble aujourd'hui traits pour traits. Alors j'imagine la torture que ce doit être pour ma mère, celle qui m'a permit de vivre, celle qui a dût assumer de me regarder chaque jour, repensant à son défunt mari. C'est pour elle que je suis partie, pour qu'elle puisse faire le deuil de mon père sans avoir à subir la vision de mon visage du matin au soir. J'ignore pourquoi j'ai attendu dix-neuf ans avant de la libérer de l'horreur dans laquelle je l'enfermais depuis ma naissance. La peur. L'angoisse de finir seul dans un pays totalement inconnu. J'en sais foutrement rien, la seule chose que je n'ignorais déjà pas à ce moment là, c'est que j'allais en baver. J'en ai bavé. Mais je voulais me battre, je voulais continuer. Pour elle. Pour qu'elle puisse être fière de moi, sans que mon souvenir, sans que la vision de mon visage éveille en elle cette douleur lancinante qu'elle tentait de cacher à chaque fois que son regard se posait sur moi. Je voulais qu'elle oublie, en quelques sortes, cet homme qu'elle avait aimé et duquel je n'avais hérité que le visage. Son courage, son engagement, sa passion, son humour ou tout simplement la beauté de son âme. Tout ce qui faisait qu'elle l'aimait était passé au dessus de ma tête, m'avait fait faux bon. J'étais là comme un con, avec mes rêves d'écritures pleins la tête sans que je ne pose jamais sur papier la moindre ligne, le moindre mot. Cette putain de sensation qui nous fait passer pour un con parce qu'on est pas foutu de se trouver un boulot. Je le voulais, et je le veux toujours. Être comme lui. Pour elle. Par pour moi. Juste pour elle, pour pouvoir la voir sourire pour de vrai, pour que le jour de mon anniversaire soit synonyme de bonheur. Pour ne plus jamais voir ses larmes.

ici je veux fixer mon éternel demeure, et soustraire au joug d’adverses étoiles cette chaire lasse du monde. mes yeux un dernier regard, mes bras un dernier baiser, vos lèvres portes de l’âme humaine scellées d’un baiser légitime votre éternel pacte avec le sépulcre. Je reconnaîtrais le bruit de ses semelles sur le sol de l'étage réservé à l'économie entre mille. L'intensité de ses pas sur le parquet de bois. Et sa voix. Mais qu'est-ce qui m'arrive ? Du coin de l'oeil, je le vois arriver, se diriger vers moi. Je baisse la tête, gêné d'avoir à lui faire face lorsque mes pensées dégénèrent. Je n'ose pas la relever. Et pourtant, je sais qu'il arrive. Je gribouille ma feuille avec tant d'acharnement que ma feuille se retrouve percée par la mine de mon crayon et le bureau de bois attaqué, gagnant des rainures grises contrastant avec la couleur du chêne. Je me met à espérer que l'on m'appelle, ne serait-ce que pour la préparation d'un café, histoire de ne pas montrer la gêne qui risquait déjà de se lire sur mon visage. Et plus ça passait, plus j'avais l'impression que mon coeur ratait un battement. Un simple mot pouvait me le mettre à l'envers, pouvait nouer mon estomac. Foutaise. Alors, je me met à penser à autre chose, espérant que ça me calmerait. Ça marche. Parfois. Quand ça n'est pas le cas, j'ai l'impression de crever sur place, que tout en moi font. Et j'arrête d'y penser. J'entends mon nom, je me lève. Je le croise. Je le salue d'une poignée de main, je lui sourit, j'échange quelques politesses, quelques courtoisies. Je lui demande comment il va et j'en oublie par moment de lâcher sa main. Je me réveille d'un seul coup et je m'excuse, prétextant d'avoir la tête ailleurs. Et c'est vrai. Et je me sens con. Je m'excuses, lui avoue que l'on m'attend quelque part d'autre pour une tâche à faire. Je rigole de ma situation de stagiaire avec lui, levant les yeux au ciel, prenant cela avec légèreté. Et je m'en vais, je me retire, m'insultant intérieurement de tous les noms d'oiseaux. Et voilà que la routine s'installe, que ça devient un rituel journalier. Et j'essaie de vivre avec, non pas sans mal.


Dernière édition par Samuel Hadewych le Mar 1 Nov - 22:59, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alluneed.bb-fr.com/
Jaden Nelsens

avatar

☇Messages : 21
☇Inscription : 01/11/2011
☇Crédits : avatar (silvery haze) ▹
☇Pseudo : bewitchment

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 18:06

BIENVENUE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dex Alcotts
YOUR ABSENCE CRIES LIKE A SILENT SONG.
avatar

☇Messages : 304
☇Inscription : 29/09/2011
☇Crédits : © calvaries (avatar) ✩ fuckyeaharmiehammer (sign).
☇Pseudo : dipsy/lika.
☇Statut : ✩ célibataire.

Everybody, bottoms up!
Poste: ✩ assistant. (économie)
Adress: #740, mag mile.
Relations trouble:

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 18:08

Aaron est un très bon choix.
Bienvenue parmi nous.

_________________

◗ YOU'VE GIVEN ME A CHANCE TO SEE YOUR LIGHT
When it stops, choices are few.
It's just me and you.
Give me what I need to live.
Help me come to you.

the rapture ∮ how deep is your love ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dharma-initiative.forumgratuit.org
Samuel Hadewych

avatar

☇Messages : 96
☇Inscription : 01/11/2011
☇Crédits : AEROPLANE, TUMBLR
☇Pseudo : FAUSTINE
☇Statut : CELIBATAIRE

Everybody, bottoms up!
Poste: Stagiaire dans le domaine de l'économie.
Adress:
Relations trouble:

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 18:11

Merci à vous. I love you
C'est moi le Jack dans la partie partenariat, au cas où, alors ne t'étonnes pas si j'espère que ton personnage soit gay. D'ailleurs, c'est possible de réserver Aaron ? I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alluneed.bb-fr.com/
Dex Alcotts
YOUR ABSENCE CRIES LIKE A SILENT SONG.
avatar

☇Messages : 304
☇Inscription : 29/09/2011
☇Crédits : © calvaries (avatar) ✩ fuckyeaharmiehammer (sign).
☇Pseudo : dipsy/lika.
☇Statut : ✩ célibataire.

Everybody, bottoms up!
Poste: ✩ assistant. (économie)
Adress: #740, mag mile.
Relations trouble:

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 18:12

A priori, il ne l'est pas mais on peut s'arranger.
C'est déjà fait, t'inquiètes pas. Cool

_________________

◗ YOU'VE GIVEN ME A CHANCE TO SEE YOUR LIGHT
When it stops, choices are few.
It's just me and you.
Give me what I need to live.
Help me come to you.

the rapture ∮ how deep is your love ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dharma-initiative.forumgratuit.org
Daisy McKirdy
I COULDN'T STAY AWAY, I COULDN'T FIGHT IT.
avatar

☇Messages : 180
☇Inscription : 28/09/2011
☇Crédits : calvaries (avatar) / dianna-meads @tumblr (sign).
☇Pseudo : mellow bird.

Everybody, bottoms up!
Poste: assistante (politique).
Adress: #1241, mag mile.
Relations trouble:

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 18:14

Bienvenue.

_________________

YOU MADE IT CLEAR, YOU WEREN'T NEAR,
NEAR ENOUGH FOR ME.

Heart skipped a beat and
when I caught it you were out of reach.
But I'm sure, I'm sure you've heard it before.

lyrics > the xx - heart skipped a beat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruth Winckerman

avatar

☇Messages : 46
☇Inscription : 01/11/2011
☇Pseudo : Smashedwings.

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 18:14

Aaron I love you Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Hadewych

avatar

☇Messages : 96
☇Inscription : 01/11/2011
☇Crédits : AEROPLANE, TUMBLR
☇Pseudo : FAUSTINE
☇Statut : CELIBATAIRE

Everybody, bottoms up!
Poste: Stagiaire dans le domaine de l'économie.
Adress:
Relations trouble:

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 18:15

'On peut s'arranger' Ah oui ? Et bien écoutes, on a qu'à voir ça par mp.
Et merci.

Merci Daisy, et Ruth. I love you
Mon dieu, Carey, quel choix.


Dernière édition par Conrad Hadewych le Mar 1 Nov - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alluneed.bb-fr.com/
Dex Alcotts
YOUR ABSENCE CRIES LIKE A SILENT SONG.
avatar

☇Messages : 304
☇Inscription : 29/09/2011
☇Crédits : © calvaries (avatar) ✩ fuckyeaharmiehammer (sign).
☇Pseudo : dipsy/lika.
☇Statut : ✩ célibataire.

Everybody, bottoms up!
Poste: ✩ assistant. (économie)
Adress: #740, mag mile.
Relations trouble:

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 18:16

Tout de suite.

_________________

◗ YOU'VE GIVEN ME A CHANCE TO SEE YOUR LIGHT
When it stops, choices are few.
It's just me and you.
Give me what I need to live.
Help me come to you.

the rapture ∮ how deep is your love ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dharma-initiative.forumgratuit.org
Ginger Chaplain
DEARBOYMark my heart, throw away the key, fill my love with ecstasy.
avatar

☇Messages : 407
☇Inscription : 28/09/2011
☇Crédits : Ⓒ gingercat. (avatar) ◮ lyrics from judy bridgewater Ⓒ icons from welt-herrschaft and vanidades (lj)
☇Pseudo : Calvaries, Rusty.
☇Statut : Bientôt fiancée.

Everybody, bottoms up!
Poste: Assistante.
Adress: #697, Little Italy.
Relations trouble:

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 18:17

AARON.
Bienvenue sur le forum beau-mâle.

_________________

Mark my heart, throw away the key
Fill my love, with ecstasy
Bind my heart, with your warm embrace
And tell me no one, will ever take my place

JUDY BRIDGEWATER ~ never let me go.
icons @ welt-herrschaft and vanidades
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Hadewych

avatar

☇Messages : 96
☇Inscription : 01/11/2011
☇Crédits : AEROPLANE, TUMBLR
☇Pseudo : FAUSTINE
☇Statut : CELIBATAIRE

Everybody, bottoms up!
Poste: Stagiaire dans le domaine de l'économie.
Adress:
Relations trouble:

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 18:18

Keira.
Merci beaucoup, jolie donzelle.

Et je t'attends alors, Dex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alluneed.bb-fr.com/
Sihem Harvels
NO WOMAN, NO CRY, HERE LITTLE DARLIN'
avatar

☇Messages : 331
☇Inscription : 15/09/2011
☇Crédits : avatar: shattered ◊ sign: enamors
☇Pseudo : Everest.
☇Statut : Célibataire.

Everybody, bottoms up!
Poste: Standardiste
Adress: /
Relations trouble:

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 18:29

Bienvenue, Aaron est un super choix.

_________________
Seven devils all around you, seven devils in your house. See I was dead when I woke up this morning. I'll be dead before the day is done, before the day is done. picture: enamors(lj) ▿ lyrics: florence+themachine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratherthanmoney.forumgratuit.org
Samuel Hadewych

avatar

☇Messages : 96
☇Inscription : 01/11/2011
☇Crédits : AEROPLANE, TUMBLR
☇Pseudo : FAUSTINE
☇Statut : CELIBATAIRE

Everybody, bottoms up!
Poste: Stagiaire dans le domaine de l'économie.
Adress:
Relations trouble:

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 18:46

Merci. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alluneed.bb-fr.com/
Ruth Winckerman

avatar

☇Messages : 46
☇Inscription : 01/11/2011
☇Pseudo : Smashedwings.

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 18:48

Mouaoussijeveuxunlien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Hadewych

avatar

☇Messages : 96
☇Inscription : 01/11/2011
☇Crédits : AEROPLANE, TUMBLR
☇Pseudo : FAUSTINE
☇Statut : CELIBATAIRE

Everybody, bottoms up!
Poste: Stagiaire dans le domaine de l'économie.
Adress:
Relations trouble:

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 18:57

Yapasdeproblèmestul'aurastonlien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alluneed.bb-fr.com/
Samuel Hadewych

avatar

☇Messages : 96
☇Inscription : 01/11/2011
☇Crédits : AEROPLANE, TUMBLR
☇Pseudo : FAUSTINE
☇Statut : CELIBATAIRE

Everybody, bottoms up!
Poste: Stagiaire dans le domaine de l'économie.
Adress:
Relations trouble:

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 23:00

J'ai terminé ma fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alluneed.bb-fr.com/
Dex Alcotts
YOUR ABSENCE CRIES LIKE A SILENT SONG.
avatar

☇Messages : 304
☇Inscription : 29/09/2011
☇Crédits : © calvaries (avatar) ✩ fuckyeaharmiehammer (sign).
☇Pseudo : dipsy/lika.
☇Statut : ✩ célibataire.

Everybody, bottoms up!
Poste: ✩ assistant. (économie)
Adress: #740, mag mile.
Relations trouble:

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 23:03

Et j'ai déjà tout lu.
Je ne saurais que te dire si ce n'est que c'est merveilleusement et même divinement bien écrit.
Merde quoi, je suis amoureuse. Bref, je te valide avec grand plaisir.

_________________

◗ YOU'VE GIVEN ME A CHANCE TO SEE YOUR LIGHT
When it stops, choices are few.
It's just me and you.
Give me what I need to live.
Help me come to you.

the rapture ∮ how deep is your love ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dharma-initiative.forumgratuit.org
Samuel Hadewych

avatar

☇Messages : 96
☇Inscription : 01/11/2011
☇Crédits : AEROPLANE, TUMBLR
☇Pseudo : FAUSTINE
☇Statut : CELIBATAIRE

Everybody, bottoms up!
Poste: Stagiaire dans le domaine de l'économie.
Adress:
Relations trouble:

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 23:04

M'ouais, tu dis ça juste pour te faire pardonner de tes propos dans le flood. Suspect Mais merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alluneed.bb-fr.com/
Dex Alcotts
YOUR ABSENCE CRIES LIKE A SILENT SONG.
avatar

☇Messages : 304
☇Inscription : 29/09/2011
☇Crédits : © calvaries (avatar) ✩ fuckyeaharmiehammer (sign).
☇Pseudo : dipsy/lika.
☇Statut : ✩ célibataire.

Everybody, bottoms up!
Poste: ✩ assistant. (économie)
Adress: #740, mag mile.
Relations trouble:

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 23:06


_________________

◗ YOU'VE GIVEN ME A CHANCE TO SEE YOUR LIGHT
When it stops, choices are few.
It's just me and you.
Give me what I need to live.
Help me come to you.

the rapture ∮ how deep is your love ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dharma-initiative.forumgratuit.org
Samuel Hadewych

avatar

☇Messages : 96
☇Inscription : 01/11/2011
☇Crédits : AEROPLANE, TUMBLR
☇Pseudo : FAUSTINE
☇Statut : CELIBATAIRE

Everybody, bottoms up!
Poste: Stagiaire dans le domaine de l'économie.
Adress:
Relations trouble:

MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   Mar 1 Nov - 23:07

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alluneed.bb-fr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)   

Revenir en haut Aller en bas
 
et entendre ton rire, comme on entend la mer. (samuel, ended)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comme le veux la tradission je me predente à mon tour
» les congee payé sont ils considerés comme du travail effecti
» la betise humaine ...vaut mieux en rire ..qu`en pleurer .
» j'ai bossé comme une béte lol
» Du rire aux larmes!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHICAGOES :: The Casting :: job interview :: Embauchés-
Sauter vers: