AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 dexter ∮ your absence cries like a silent song.

Aller en bas 
AuteurMessage
Dex Alcotts
YOUR ABSENCE CRIES LIKE A SILENT SONG.
avatar

☇Messages : 304
☇Inscription : 29/09/2011
☇Crédits : © calvaries (avatar) ✩ fuckyeaharmiehammer (sign).
☇Pseudo : dipsy/lika.
☇Statut : ✩ célibataire.

Everybody, bottoms up!
Poste: ✩ assistant. (économie)
Adress: #740, mag mile.
Relations trouble:

MessageSujet: dexter ∮ your absence cries like a silent song.   Mar 1 Nov - 14:04

ALCOTTS, DEX
crédits: musguita

┃┃

I pound the walls with bloody hands
I curse and crawl like a desperate man

○ turned water into wine

NOM, PRENOM ► Son identité complète est Dexter Lloyd Alcotts. Mais à cela, peu de monde s'intéresse en vérité, étant donné que la plupart ne s'arrête qu'à son patronyme, Alcotts, celui-ci faisant instinctivement référence dans l'esprit de tous au géant de l'industrie pétrolière. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ► Dex a vu le jour le 03 Janvier de l'année 1939 ici-même à Chicago. ÂGE ► Il s'apprête à fêter dans quelques mois son quart de siècle. Autrement dit, Dex a vingt-quatre ans. ORIGINES, NATIONALITE ► Son passeport a beau révéler une unique appartenance au sol américain, il n'en reste pas moins qu'en réalité, Dex est également anglais par sa mère. Il paraîtrait aussi qu'en remontant plus loin dans leur arbre généalogique, les Alcott aient également quelques cousins germaniques. FONCTION ► Dex est actuellement assistant-rédacteur pour la rubrique économie mais compte bien un jour s'affranchir de son statut pour devenir un rédacteur à part entière. STATUT ► Du haut de ses vingt-quatre ans et de son mètre quatre-vingt dix, Dex est tout ce qu'il y a de plus célibataire et l'a toujours été, au plus grand étonnement d'ailleurs de ceux avec qui il a eu l'occasion d'aborder le sujet. TRAITS DE CARACTERE ► Caractériel, franc, rancunier, fier, pessimiste, loyal, fin mythomane, cultivé, mature, obstiné, ambitieux, possessif, perfectionniste. POURQUOI THE CHICAGOES ET PAS UN AUTRE MAGAZINE ? ► Son père, et plus généralement, beaucoup d'individus de son entourage n'ont toujours eu qu'un seul nom de magazine en tête : le Chicagoes. Ayant toujours eu des facilités indéniables quant à l'exercice de l'écriture et s'étant toujours intéressé à l'économie pour en avoir finalement fait l'étude à l'université, l'idée de postuler dans ce lieu de renom n'a jamais quitté l'esprit de Dex si bien que poussé par certaines personnes à sauter le pas, il a fini par s'exécuter il y a de cela quelques mois. Aujourd'hui, même si certains de ses espoirs et illusions ont été pour le moins déçus, il se sait chanceux de travailler au sein d'un tel magazine et tente d'apprécier ce qui lui est offert tant qu'il le peut.


○ sparkling through the dark night


© FUCKYEAHARMIE @TUMBLR.
Il est de notoriété presque publique que Dexter déteste son père. En véritable homme d'affaires, ce dernier a toujours mené d'une main de maître sa famille et davantage son fils qu'il n'a d'ailleurs jamais considéré autrement que comme un investissement futur. De ce fait, toute sa vie, Dex s'est entendu dire que le travail était la clé de la réussite et que tout ce que la vie avait à offrir d'autre était futile et obsolète lorsqu'on est Alcotts fils. Contraint de se cantonner au rôle qu'on lui avait choisi, Dex n'a donc pas connu la vie débridée et décomplexée que peuvent se vanter d'avoir vécu ses collègues. Il n'en reste pas moins que depuis son arrivée au journal, le jeune homme commence à plutôt bien s'acclimater à ce monde qui lui était jusqu'alors étranger, à tel point qu'il ne rechigne présentement devant rien de ce qu'on peut lui proposer. Tout y passe : sorties, dépenses, etc. En parallèle, Dex commence également à découvrir les prémices d'une sexualité qu'il n'avait jusqu'alors pas soupçonné une seule seconde et sur laquelle il ne s'était pour ainsi dire jamais penché. Il expérimente donc tout ce qui se présente à lui et n'est donc pas en reste en ce qui concerne notamment la gente masculine. Nulle matière à interrogations néanmoins là-dessus puisqu'il ne cherche pour l'instant pas à se définir de tel ou tel bord. Seul l'intéresse pour l'instant de laisser tomber les barrières autrefois imposées par son paternel. Il a néanmoins récemment trouvé en la personne de Samuel Hadewych plus de raisons qu'il ne le souhaitait de définitivement tourner le dos à la gente féminine. Mais de cela, il n'est à ses yeux pas pour l'instant question de parler. Dex a beau n'être qu'un assistant comme on en trouve par dizaines au Chicagoes, cela ne l'empêche aucunement de s'apprêter comme s'il avait tout d'un rédacteur renommé. C'est là un héritage de l'influence d'Alcott père qui n'a toujours eu de cesse que de lui répéter qu'on était toujours plus crédible avec un costume flambant neuf sur les épaules. Dex a pour l'instant peu confiance en ses collègues de travail. A dire vrai, il ne cherche actuellement qu'à en apprendre plus sur chacun afin de décider qui est fréquentable et qui ne l'est pas. Les seules personnes en qui il ait véritablement confiance sont en fait celles qu'il a connues dans un autre cadre que celui, empreint d'un arrivisme certain, qu'est le Chicagoes. Ainsi, seuls Daisy McKirdy, James Leroy et Jemina Lyons sont exemptés de toute méfiance. Dex s'est certes plus ou moins affranchi de l'emprise de son père, il n'en reste pas moins qu'il est bien heureux de profiter de sa fortune. L'immense appartement qu'il habite sur Mag Mile en atteste d'ailleurs. Contrairement à ce que beaucoup croient, Dex n'est pas fils unique, il est même le cadet des deux fils Alcotts. Seulement, Lorys vit sur la côte ouest depuis tellement d'années que Dex a fini par apprendre à vivre sans lui. Dex est épileptique depuis qu'il a dix ans. Depuis lors, il s'astreint à respecter un traitement quotidien qui lui évite les crises. Dans sa situation, le jeune homme devrait par exemple s'interdire de nager au risque de se noyer mais c'est là quelque chose qu'il apprécie bien trop pour s'en priver. Outre ce petit détail, il est on ne peut plus en forme physiquement parlant. Ce n'est pas pour autant cependant qu'il a délaissé les ascenseurs de son lieu de travail. Disons-le clairement : il est bien trop flemmard pour ça. Aux yeux de Dex, fortune ne rime pas avec égoïsme, bien au contraire. Il est même le premier à couvrir ses proches de cadeaux. Même s'il aime écrire, c'est véritablement le domaine de l'économie qui passionne le jeune homme. Ainsi, a-t-il pour ambition de monter sa propre boîte. A l'inverse de beaucoup d'hommes, Dex croit en l'égalité des chances. Il a ainsi toujours encouragé les femmes qui ont croisé son chemin à se lancer dans le monde du travail pour égaler ces messieurs. Il est prévu depuis l'annonce des fiançailles de Daisy que Dex soit son témoin. Ou plutôt sa demoiselle d'honneur, comme elle se plait à l'apostropher.

○ he made love a crime

PSEUDO/PRENOM ► Dipsy/Lika. AVATAR ► Armie Hammer. COMMENTAIRES/DEDICACES ► ET UN BIG UP AUX PINECOS, UN !

_________________

◗ YOU'VE GIVEN ME A CHANCE TO SEE YOUR LIGHT
When it stops, choices are few.
It's just me and you.
Give me what I need to live.
Help me come to you.

the rapture ∮ how deep is your love ?


Dernière édition par Dex Alcotts le Mer 2 Nov - 20:20, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dharma-initiative.forumgratuit.org
Dex Alcotts
YOUR ABSENCE CRIES LIKE A SILENT SONG.
avatar

☇Messages : 304
☇Inscription : 29/09/2011
☇Crédits : © calvaries (avatar) ✩ fuckyeaharmiehammer (sign).
☇Pseudo : dipsy/lika.
☇Statut : ✩ célibataire.

Everybody, bottoms up!
Poste: ✩ assistant. (économie)
Adress: #740, mag mile.
Relations trouble:

MessageSujet: Re: dexter ∮ your absence cries like a silent song.   Mar 1 Nov - 14:04

○ footprints in the sand


with a taste of a poison paradise;
Tout cela était nouveau pour Dex, peut-être trop d'ailleurs. Cependant, rien n'en était moins perceptible et il s'en satisfit un court instant. Présentement, il n'avait d'emprise ni sur les paroles lourdes de sens qui lui échappaient ni sur les gestes précis et pourtant fruits de toutes les inexpériences qu'il accumulait mais à bien y réfléchir, c'était bien là le cadet de ses soucis dans pareille situation. Seul comptait en réalité de se laisser aller à l'ivresse, jusqu'à ce qu'elle le consume, tout entier, jusqu'à ce qu'elle le dévore. Elle. Pour qu'il puisse enfin oublier les voix qui hantaient son esprit, ne faisaient depuis quelques temps plus qu'une avec lui, lui susurrant chaque fois un peu plus qu'il n'était pas de taille, qu'il n'avait pas les épaules pour assumer ce qu'il avait lui-même engendré.

A y regarder de plus près - autant que le permettait leur soudaine proximité - elle était tout ce qu'il y avait de plus ordinaire. Ce qui, ce soir, avait fait la différence, c'était en fait le masque derrière lequel elle savait duper autrui avec une facilité déconcertante et qui avait fini d'anéantir tout l'amour propre de Dex, qui avait capitulé sans résister. Ainsi, affichait-elle une mine sûre d'elle, voire hautaine par moments, un air certain de suffisance dans le regard qui, au lieu de les éloigner, attirait les hommes avec plus de résultats que n'en aurait obtenus un aimant. De toute évidence, elle savait jouer de son corps, le parfaire et l'user à des fins, dont elle choisissait d'ailleurs elle-même les moindres détails. Dex n'était ce soir qu'un moyen pour elle d'assouvir ses désirs. Il se savait néanmoins différent des autres proies qu'elle avait précédemment amenées dans ses filets en cela qu'il mesurait sans mal toute son infériorité face à elle. Il se savait utilisé et l'exagérait presque, bien trop satisfait du rôle qu'elle lui donnait à jouer. Après tout, qu'était-il face à elle ? Il était clair qu'elle savait ce qu'elle faisait : qu'il s'agisse de ce mot qu'elle employait au détriment d'un autre, de ce regard qu'elle appuyait une seconde de trop - celle qui convenait - ou même de cette illusion qu'elle créait autour d'eux et qui rendait Dex à l'affût de la moindre caresse dont elle s'apprêtait, pourtant silencieuse, à lui hurler en supplication. Tout dans son attitude n'était que passion, fougue. Elle recherchait l'extase des anciens jours, l'effervescence des années passées en l'absence de qui elle avait fini par devenir las de tout. Lui ne voulait qu'apprendre à son contact, seul subsistait pour lui en cet instant qu'il s'enrichisse et s'enivre de la moindre parcelle de peau qu'elle daignerait lui offrir. Il se savait à sa merci, mais c'était là tout l'intérêt de leur échange. La pénombre s'installait autour d'eux, diminuant leur vue, démultipliant tous les sens qui leur restaient pour converger ensemble vers un seul et unique endroit, l'éden charnel.

Jusqu'à ce que plus rien, sinon le silence. Et l'image de Samuel Hadewych qui reléguait déjà cette beauté sur lesquels les dieux semblaient s'être penchés au rang de simple figurante. Et là, et depuis lors, ce fut l'enfer.

_________________

◗ YOU'VE GIVEN ME A CHANCE TO SEE YOUR LIGHT
When it stops, choices are few.
It's just me and you.
Give me what I need to live.
Help me come to you.

the rapture ∮ how deep is your love ?


Dernière édition par Dex Alcotts le Jeu 3 Nov - 17:23, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dharma-initiative.forumgratuit.org
Ginger Chaplain
DEARBOYMark my heart, throw away the key, fill my love with ecstasy.
avatar

☇Messages : 407
☇Inscription : 28/09/2011
☇Crédits : Ⓒ gingercat. (avatar) ◮ lyrics from judy bridgewater Ⓒ icons from welt-herrschaft and vanidades (lj)
☇Pseudo : Calvaries, Rusty.
☇Statut : Bientôt fiancée.

Everybody, bottoms up!
Poste: Assistante.
Adress: #697, Little Italy.
Relations trouble:

MessageSujet: Re: dexter ∮ your absence cries like a silent song.   Mar 1 Nov - 16:55

CANDYSEXYMAAAAAN.

_________________

Mark my heart, throw away the key
Fill my love, with ecstasy
Bind my heart, with your warm embrace
And tell me no one, will ever take my place

JUDY BRIDGEWATER ~ never let me go.
icons @ welt-herrschaft and vanidades
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dex Alcotts
YOUR ABSENCE CRIES LIKE A SILENT SONG.
avatar

☇Messages : 304
☇Inscription : 29/09/2011
☇Crédits : © calvaries (avatar) ✩ fuckyeaharmiehammer (sign).
☇Pseudo : dipsy/lika.
☇Statut : ✩ célibataire.

Everybody, bottoms up!
Poste: ✩ assistant. (économie)
Adress: #740, mag mile.
Relations trouble:

MessageSujet: Re: dexter ∮ your absence cries like a silent song.   Mar 1 Nov - 17:01

JE T'ATTENDS DANS L'ASCENSEUR BABE.

_________________

◗ YOU'VE GIVEN ME A CHANCE TO SEE YOUR LIGHT
When it stops, choices are few.
It's just me and you.
Give me what I need to live.
Help me come to you.

the rapture ∮ how deep is your love ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dharma-initiative.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: dexter ∮ your absence cries like a silent song.   

Revenir en haut Aller en bas
 
dexter ∮ your absence cries like a silent song.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» F 15 Silent Eagle
» SONG OF THE GEARS ❧ Cabinet de curiosités, Boucles Temporelles, inspi Miss Peregrine (Ouverture 31/10)
» THE SONG OF RAVENS ▲ TSOR - [OUVERTURE LE 22/07/16]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHICAGOES :: The Casting :: job interview :: Embauchés-
Sauter vers: