AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 POLITIC 1/2

Aller en bas 
AuteurMessage
Ginger Chaplain
DEARBOYMark my heart, throw away the key, fill my love with ecstasy.
avatar

☇Messages : 407
☇Inscription : 28/09/2011
☇Crédits : Ⓒ gingercat. (avatar) ◮ lyrics from judy bridgewater Ⓒ icons from welt-herrschaft and vanidades (lj)
☇Pseudo : Calvaries, Rusty.
☇Statut : Bientôt fiancée.

Everybody, bottoms up!
Poste: Assistante.
Adress: #697, Little Italy.
Relations trouble:

MessageSujet: POLITIC 1/2   Jeu 6 Oct - 16:23

Rubrique politique
postes vacants

Comme la rubrique économique, celle-ci est nettement plus sérieuse et plus rigoureuse. En effet, dans cette section du magazine the Chicagoes, toute l'équipe de la rédaction doit retranscrire chacun des discours présidentiels, ou bien chaque intervention d'un homme politique, que ce soit au niveau municipal (dans le cas du maire), ou bien au niveau national (dans le cas du Président John F. Kennedy), ou bien encore au niveau international (dans le cas de présidents de divers pays, proches ou lointains des Etats-Unis). Les rédacteurs doivent être impartiaux : ils ne doivent pas prendre parti pour telle ou telle politique et leur écriture doit être neutre, sans avis apparent sur les situations présentées.
LEONARDO DI CAPRIO ▶ William Bischoff (libre)
JANUARY JONES ▶ Sigried Ronsson (prise)

_________________

Mark my heart, throw away the key
Fill my love, with ecstasy
Bind my heart, with your warm embrace
And tell me no one, will ever take my place

JUDY BRIDGEWATER ~ never let me go.
icons @ welt-herrschaft and vanidades
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginger Chaplain
DEARBOYMark my heart, throw away the key, fill my love with ecstasy.
avatar

☇Messages : 407
☇Inscription : 28/09/2011
☇Crédits : Ⓒ gingercat. (avatar) ◮ lyrics from judy bridgewater Ⓒ icons from welt-herrschaft and vanidades (lj)
☇Pseudo : Calvaries, Rusty.
☇Statut : Bientôt fiancée.

Everybody, bottoms up!
Poste: Assistante.
Adress: #697, Little Italy.
Relations trouble:

MessageSujet: Re: POLITIC 1/2   Mar 18 Oct - 16:08

Bischoff, William
crédits: dancingpixels


○ turned water into wine

NOM, PRENOM ► William Bischoff est d'origine polonaise, ses parents sont venus en Amérique lorsqu'il était encore en conception. Lors de l'examen d'entrée à l'immigration à Rhode Island, sa mère -alors enceinte de quatre mois- s'est donnée de toute ses forces pour exercer les exercices de santé demandés par les autorités américaine. Malgré ses efforts et sa victoire d'entrée sur le territoire, elle eut la malchance d'attraper la gangrène sur le bateau qui l'avait aider à traverser l'Atlantique, elle est morte un mois après la naissance de son fils William. ÂGE ► Il est âgé de trente-neuf ans, et toujours en pleine forme même s'il abuse beaucoup sur les cigarettes. FONCTION ► William est rédacteur-en-chef dans la rubrique politique. Avant de devenir journaliste, il travaillait à son compte en tant que détective privé. Il a de nombreuses fois eu l'occasion de fourrer son nez dans des affaires de tromperies, de détournement d'argent, et en fut lassé au bout de douze ans. Aujourd'hui son métier le passionne, et compte se marier d'ici quelques mois, avec son assistante. TRAITS DE CARACTERE ► Mystérieux, intelligent, déductif, possessif, exigeant envers lui même, tendre, aimant et parfois surnommé comme "l'infernal curieux" dans son domaine.

○ deaf to the ocean swelled

William fut élevé seul par son père, suite à la mort prématuré de sa mère seulement un mois après sa naissance. Son père sombrant dans l'alcool, il se forgea dès son plus jeune âge un caractère d'acier. A l'âge de cinq ans, il était déjà un petit garçon des plus débrouillard. Et au fil des années il devint de plus en plus indépendant. Malgré tout, il s'était toujours très bien occupé de son père, faisant plusieurs petits jobs à droite et à gauche pour pouvoir subvenir à leurs besoins. A l'âge de dix-sept ans, William vit son père décédé petit d'une cirrhose du foie, se retrouvant définitivement seul. Avec son esprit combatif, il réussit à se créer sa propre agence de détective à vingt ans. Pendant des années il se mêla à des affaires très douteuses, cependant il gagnait très bien sa vie. Quelques années après il tomba amoureux de l'une de ses clientes, et se marièrent dans l'année qui suivit leur rencontre. Ils se sont aimés passionnément, Williams retrouvant auprès d'elle un semblant de vie de famille qui le comblait. Suite à quoi il décida qu'il était temps pour lui de passer à autre chose, que son travail de détective n'était plus convenable à sa nouvelle vie, et prit un tout autre chemin, le journalisme. Très vite il su grimper les échelon jusqu'à rédacteur en chef de la rubrique politique au The Chicagoes. Il avait enfin trouvé sa voie, un travail qui le passionnait, et dont il excellait. Entre temps, après cinq ans de mariage, il divorça de sa femme après avoir appris un bon nombre de ces liaisons qu'elle avait eu dans son dos. Il s'abandonna corps et âme dans son travail, devenant un des journalistes les plus respectés et compétent du magazine. Durant ces dernières années, on lui connu plus d'une liaison avec plusieurs secrétaire au sein du magazine. Finalement son coeur chavira pour sa nouvelle assistante dont il est aujourd'hui fiancé.

○ ultraviolet rays magnified the essence

MCKIRDY, DAISY ➤ Fraîchement diplômée de ses études en journalisme, Daisy fut recrutée par le magazine The Chicagoes dans la rubrique politique. Assistante du rédacteur en chef, qui n'était autre que William Bischoff, elle a très rapidement pris ses marques, fournissant un travail exemplaire. Au fil des mois, à force de travailler ensemble, Daisy finit par éprouver des sentiments bien plus que professionnels envers son mentor. Sentiments réciproques, ils ne purent s'empêcher de céder à leurs pulsions. Gardant cette relation secrète pendant quelques semaines, afin de leur laisser le temps de savoir où tout cela allait les mener, ils ont très rapidement officialiser la chose aux yeux de leurs collègues. Débuta alors une romance idyllique, leur travail ensemble n'en était que plus performant. Un an après leur officialisation en tant que couple, William fit sa demande en mariage à Daisy, qu'elle accepta sans l'ombre d'une hésitation. Seulement depuis leur fiançailles le couple commence à battre de l'aile. En commençant tout d'abord par leur différence d'âge de plus de treize ans qui malgré tout pèse sur le couple. William étant prêt à construire une famille, au contraire de Daisy qui ne veut pas tout chambouler dans sa vie. Le mariage étant une grande étape pour elle, elle ne désire pas pour le moment d'un enfant, ce qui contrarie grandement William. Des frictions se créent de plus en plus au sein du couple, affectant peu à peu leur travail.
FLORES, COLETTE ➤ Colette et William se connaissent depuis l'arrivé de ce dernier au sein de la famille du Chicagoes. Elle fut tout de suite séduite par les compétences et l’habilité de William, et l'embaucha aussitôt. Il était un atout majeur pour le magazine, et aujourd'hui elle ne regrette absolument pas son choix. Depuis plusieurs années maintenant, ils entretiennent une très belle amitié. Ils se confient l'un à l'autre, partagent leurs quotidiens. Tous les jours, ils se retrouvent à l'heure du quatre heures, pour discuter ensemble des derniers petites histoires qui mouvementent leurs vies respectifs.
Spoiler:
 

_________________

Mark my heart, throw away the key
Fill my love, with ecstasy
Bind my heart, with your warm embrace
And tell me no one, will ever take my place

JUDY BRIDGEWATER ~ never let me go.
icons @ welt-herrschaft and vanidades


Dernière édition par Ginger Chaplain le Ven 28 Oct - 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sihem Harvels
NO WOMAN, NO CRY, HERE LITTLE DARLIN'
avatar

☇Messages : 331
☇Inscription : 15/09/2011
☇Crédits : avatar: shattered ◊ sign: enamors
☇Pseudo : Everest.
☇Statut : Célibataire.

Everybody, bottoms up!
Poste: Standardiste
Adress: /
Relations trouble:

MessageSujet: Re: POLITIC 1/2   Mer 26 Oct - 10:40

Ronsson, Sigried
crédits: alisea_dream,winterlillies


○ turned water into wine

NOM, PRENOM ► Ronsson, Sigried. Ronsson est un nom de famille suédois, très connu dans son pays d'origine car il est porté par une grande famille, dont Sigried est issue. D'origines suédoise, Sigried n'a pourtant jamais vu un autre pays que les Etats-Unis, malgré sa soif de voyages. Elle est toujours restée dans son château à Chicago. Cependant, sa famille a déménagé à Chicago peu avant la naissance de la jeune fille. ÂGE ► Elle aura bientôt trente-trois ans, à sa plus grande déception. FONCTION ► Elle est simple rédactrice dans la rubrique politique, et est donc sous la direction du rédacteur-en-chef. Mais pour l'instant, ce poste lui convient bien. TRAITS DE CARACTERE ► Posée, solitaire, peu ambitieuse, débrouillarde, joviale, maladroite, malhabile, peu sérieuse, farceuse, patiente, passive.

○ deaf to the ocean swelled

Sigried est née dans une famille assez aisée (et connue en Suède), possédant un château aux apparences de manoir, sur les bords du lac Michigan. Elle possédait deux frères. Enfant, elle aimait se balader sur les rives du lac, à cheval. Elle n'allait pas à l'école mais avait des cours à domicile. Elle ne connaissait et ne côtoyait pas les autres enfants. Elle ne connaissait que ses frères, qui préféraient se battre et la laisser seule. Durant tout ce temps, elle écrivit beaucoup. Des nouvelles, des romans. Mais elle gardait tout pour elle. C'était juste un loisir pour passer le temps. Elle a appris à se débrouiller seule. A ses vingt-cinq ans, ses parents souhaitaient la garder encore au château mais elle préféra commencer sa vie active, au lieu de vivre au crochet de ses parents, qui, forcément, mourront un jour et la laisseront toute seule. Ses parents n'acceptèrent pas sa décision de les écarter de sa vie, et la renièrent. Sigried trouva un appartement au centre de Chicago avec la maigre somme d'argent que ses parents lui avaient donné, au fil de son enfance, et qu'elle n'avait pas pu dépenser puisqu'elle n'était jamais sortie de chez elle. Au départ, elle visitait la ville. Elle se sentait étrangère ici. Elle n'avait jamais côtoyé ces rues, ces longues avenues et elle ne se repérait pas encore. Puis au fur et à mesure, sa somme d'argent ne suffit plus à la faire vivre et elle dût apprendre à travailler. Elle commença en tant que serveuse dans un pub, puis un jour, un de ses collègues découvrit ses écrits qu'elle avait commencés au château de ses parents et les lut à haute voix, à sa grande peur. Un des clients écouta attentivement et proposa à Sigried un poste de rédactrice au magazine the Chicagoes. Elle accepta aussitôt, ne sachant pas vraiment ce qui l'attendait. Elle commença en tant qu'assistante mais sa plume plut beaucoup au directeur, qui la promut rédactrice. Depuis quelques mois seulement, elle exerce sa fonction de rédactrice. Cela fait plusieurs années qu'elle a quitté ses parents et son château natal, mais elle ne s'habitue pas encore très bien à la vie quotidienne de Chicago. Elle possède toujours ce côté décalé avec la réalité, même si elle a fait de nets progrès.

○ ultraviolet rays magnified the essence

WINCKERMAN, RUTH ➤ Sigried et Ruth se sont rencontré chez un marchand de charcuterie. Elles s'y rendaient tous les deux jours, a exactement la même heure. Ruth venait d'arriver sur le continent et découvrait tout juste les joies de la vie Américaine. Constamment l'une derrière l'autre dans la file d'attente, elles firent connaissances assez rapidement et commencèrent à se voir en dehors du contexte des courses. Elles s'appréciaient beaucoup. Elles ne se ressemblaient pas vraiment mais vivent aujourd'hui une amitié très forte et très soudée. C'est d'ailleurs Sigried qui a fait entrer son amie au sein du journal. Leur relation est basée sur l'entraide, l'écoute et la confiance.
MORTON, BETTINA ➤ Elles se détestent horriblement. Depuis leur arrivée dans l'entreprise, ces deux jeunes femmes ne peuvent pas se voir en peinture. Bettina est une fille très superficielle, qui se donne un genre aux yeux de tous, trouve que Sigried joue le jeune de la femme intouchable alors qu'elle n'a aucun mérite. Sigried de son coté affirme que Bettina est le genre d'assistante bidon qui va draguer de tous les coté et qui joue l'hypocrite à longueur de journée. Cette querelle entre les deux jeunes femme n'en finit jamais, c'est une chamaille constante et des vannes sans jamais pouvoir s'arrêter… Autour d'elles, ce conflit pourrit parfois le moral des autres, mais elles ne s'en rendent pas compte, elles ont cette perversité égoïste de vouloir à tout prix exterminer l'autre.
Spoiler:
 

_________________
Seven devils all around you, seven devils in your house. See I was dead when I woke up this morning. I'll be dead before the day is done, before the day is done. picture: enamors(lj) ▿ lyrics: florence+themachine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ratherthanmoney.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: POLITIC 1/2   

Revenir en haut Aller en bas
 
POLITIC 1/2
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHICAGOES :: The Casting :: comedians-
Sauter vers: