AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 happy together (theodor harlow)

Aller en bas 
AuteurMessage
Theo Harlow
sympathy for the devil
avatar

☇Messages : 15
☇Inscription : 10/11/2011
☇Pseudo : cw

MessageSujet: happy together (theodor harlow)   Jeu 10 Nov - 15:38

Harlow Theodor
crédits: tumblr c siouxsiesway


○ turned water into wine

NOM, PRENOM ► HARLOW Theodor Lewis DATE ET LIEU DE NAISSANCE ► 21 Juillet 1926, Chicago - Illinois ÂGE ► Trente-sept ans ORIGINES, NATIONALITE ► Américain d'origine galloise FONCTION ► Rédacteur en chef, rubrique Sport STATUT ► En couple TRAITS DE CARACTERE ► lunatique ; instinctif ; entêté ; créatif ; amusant ; infidèle ; charismatique ; désordonné ; audacieux ; POURQUOI THE CHICAGOES ET PAS UN AUTRE MAGAZINE ? ► Les 'autres' journaux, il les connait assez bien. Theo fut rédacteur de la rubrique news et sport dans deux journaux mineurs de la ville, The Great Chicago et The Big Black. N'aimant pas spécialement la hierarchie, il s'est fait licencier dans le premier, du temps de sa fougueuse jeunesse, et a tout simplement quitté le second quand une place s'est libérée au Chicagoes. GROUPE ► Sport.

○ sparkling through the dark night

x Brillant étudiant, les professeurs n'arrivaient pourtant pas à l'apprécier. A cause de ses remarques en cours, de ses grands sourires de conquérant et sa façon de ronfler en classe.
x Il est le fils ainé d'une fratrie de quatre enfants et l'a plutôt mal vécu.
x L'actualité le passionne mais il n'est pas assez ordonné pour rendre ses articles dans les temps, c'est pourquoi il a opté pour la rubrique Sport.
x C'est un accroc au Coca Cola et autres sodas.
x Il vit depuis sept ans avec une femme, Maureen.
x Spectateur facile à satisfaire, l'américain aime particulièrement la sculpture et la photographie.
x Le mariage, ce n'est pas pour lui. Theo nie craindre l'engagement mais disons que... Il n'aime pas les cérémonies. Et sa compagne pense exactement comme lui, ce qui est un soulagement.
x C'est un homme plutôt élégant.
x Theo n'est pas très famille. Il n'a plus de contacts avec ses parents et très peu avec ses frères.
x Le cinéma lui fait peur, il pense consulter un psychologue pour en apprendre plus sur cette frayeur inexplicable.
x Il est proche de Diane Arbus. Personne ne veut le croire et pourtant...
x Ancien boxeur, il apprécie cette discipline et n'en garde que de bons souvenirs.
x Pauvre homme victime de ses pulsions, Theo aime les femmes, c'est plus fort que lui. Tout sourire, il adore quand ses collègues féminines le dévorent des yeux...
x John Coltrane est son idole.
x La carrière de l'américain aurait pu décoller plus tôt s'il ne s'était pas amusé à mettre le feu au bureau de son ancien patron. Pour se justifier, Theo prétexte que ce dernier était un 'raciste pédophile'. Personne ne sait exactement pourquoi.

○ footprints in the sand


Le grand bâtiment semblait percer les nuages. C'était la remarque qu'il se faisait tous les matins, en traversant l'avenue qui le séparait des bureaux du Chicagoes. Ses jambes le guidaient naturellement, du grand hall d'accueil jusqu'aux ascenseurs. Les gens se saluaient, retiraient leurs chapeaux et se préparaient à revêtir leur seconde peau. Celle de journaliste.
Theo se mêla à ses collègues dans le premier ascenseur qui ouvrit ses portes. Sobre et vaste, une machine devenue indispensable et témoin de nombreux baisers volés, de regards timides. Les employés se déversaient par vagues étage après étage, avec cet air supérieur, le poids des responsabilités gravés aux creux de leur cernes. Ils se ressemblaient tous, finalement.

Le journaliste bailla sans retenu quand il se retrouva en compagnie d'une jeune femme, visiblement secrétaire. Ou plutôt, assistante. Il ne fallait pas sous estimer ces petits brins de femmes, aussi capable d'avoir une idée brillante que de se couvrir le visage de maquillage en cinq minutes chrono. En théorie, du moins. La place que prenaient les femmes dans ce milieu, majoritairement masculin, le laissait parfaitement indifférent. Dans le meilleur des cas, cela l'amusait beaucoup, de voir déambuler toutes ses fleurs avec le visage résolu, des papiers plein les bras et des talons aussi hauts que des échasses de cirque. Il n'était pas contre, mais n'arrivait pas à y voir un quelconque progrès. Les femmes travaillaient, certaines avaient des promotions, étaient même parfois rédactrices en chef ou à la tête d'une campagne publicitaire. Soit, mais leur salaire restait moindre et, soyons honnêtes, leur travail était rarement prit au sérieux. Encore moins si elles n'étaient pas passé sous -ou sur- un des hommes qui appuyaient leurs projets. L'idée était plutôt triste, voire répugnante.
« Mauvaise nuit ? » susurra une voix étonnament grave. Theodor se tourna vers sa collègue et lui sourit aussitôt. Son visage ne lui était pas inconnu et pourtant, impossible d'y mettre un nom. « Au contraire. » répondit-il sur le même ton. « Difficile de passer un mauvais moment au Mezzo City Life. » Un des bars les plus branchés de la ville, le genre d'endroit ou les heures vous glissaient sur la peau au rythme de la musique endiablée. Du jazz principalement, et les plus grands noms avaient foulés sa minuscule scène : Billie Holiday, Duke Ellington, Sidney Bechet et les Mills Brothers, Mezz Mezzrow qui inspira son nom et bien sûr, Coltrane. Elle lui sourit, les yeux pétillant, et ne discerna même pas son mensonge. La moitié de la nuit, Theo l'avait passé au bord d'un ring, à suivre un match de boxe dans la moiteur d'une salle en délire. Odeur de transpiration et cris incessant, le son de chaque impact contre les os des deux adversaires. Une réalitée très loin de la soirée rêvée.

D'un pas nonchalant, il quitta l'ascenseur pour se diriger vers son bureau. Un homme l'interpella d'un geste de la main tandis qu'il tenait un combiné contre son oreille, ses yeux parlaient pour lui. Theo haussa un sourcil et lâcha joyeusement « Gros Bobby l'a emporté, K.O de Riggins au sixième round. Tu me dois $50, Joe. » L'autre se mit à pousser un juron et marmonner sur son bureau alors qu'il s'éloignait déjà. Sa journée commençait plutôt bien. Derrière une porte, un photographe draguait allègrement une assistante, midinette avec un nez en trompette. Il les salua d'un signe de tête et posa quelques papiers sur son bureau. Le bois poli brillait de propreté et surtout, de l'absence d'articles à publier. Le rédacteur en chef pinça les lèvres et jeta un bref coup d'oeil à travers les rideaux en lamelles métalliques. Quelle bande de tire-au-flancs. Pourtant, il n'arrivait pas à se défaire d'un sourire envieur. « Maggie, veuillez secouer les puces de Hopper et Stevens, il me faut leur articles dans moins d'une heure. Dites leur que je déduirais les minutes de retard de leur salaire. » ordonna-t-il en se donnant un air faussement autoritaire. Maggie était une brave femme, la quarantaine, dévouée. Sans attendre, elle se dirigea vers la horde de mâles en rut qui se pressaient autour de la cafetière attitrée de la section, éclats de rires et mains balladeuses. Je devrais faire remplacer cette cafetière par une machine industrielle. De celles qui proposaient un large choix de cafés à des prix qui feraient s'étrangler votre grand-père. Il était prèt à parier que les employés y réfléchiraient à deux fois avant de prendre leur pause. Comme c'est cruel. A croire que le poste de rédacteur en chef le rendait insensible aux faiblesses de la nature humaine. Ou avait-il lut cette phrase déjà ?

La section politique du quotidien n'était pas aussi détendue. Ca parlait Kennedy, évidemment, et discours, revendications, droits divers. Une paire de yeux se tourna vers lui quand il entra dans la salle de réunion, alors occupée par des journalistes qui s'affèraient autour d'un cendrier, loin du tumulte des bureaux. Torner lui demanda le résultat du match, qu'il répéta un énième fois depuis que la porte de son petit appartement s'était refermée. Un rire gras sortit de l'énorme gorge de son interlocuteur à l'annonce de la victoire du Gros Bobby. Un taureau pensa Theo en répondant à ce fou rire par une simple bourrade. Et puis, la discussion dériva sur le gamin, poignardé dans un bus par le membre d'un gang alpha. Certains visaient la communauté noire, d'autres les italiens. Ce qui ne ferait pas revenir le gosse. Une rédactrice vint les rejoindre et tira une longue cigarette avec grace. Theo se demanda depuis combien de temps il y avait autant de femmes aussi élégantes au Chicagoes. Leur arrivée semblait lui avoir totalement échappé et pourtant, tout le monde le savait à l'affut des nouveaux visages.
« Vous n'avez pas une tête à travailler dans la rubrique sport. » dit-elle sur le ton de la plaisanterie. Mais ses lèvres pulpeuses couvertes de rouge ainsi que la manière dont elle soufflait la fumée la rendaient presque hautaine. Ses collègues rigolaient à plein poumons à présent. « Tu vois, c'est exactement ce que je t'ai dit la semaine dernière ! On te verrait plus dans l'économie. Balança le taureau.
- Ou dans la Culture. » rétorqua la jeune femme à la bouche aussi rouge que sa robe. Les autres approuvèrent brièvement d'un signe de tête alors que la remarque échappait complètement à Theo. Peut-être ne se regardait-il pas assez dans le miroir, chaque matin, car d'après lui, il n'était pas plus décalé que ses collègues. Avec sa bedaine et son cou énorme, le taureau avait l'air d'un investigateur de seconde zone, tout juste bon à tacher ses articles avec la sauce de son sandwich ; et le petit nouveau, avec ses grands yeux timides et sa manière de froncer les sourcils qui lui donnaient l'air d'un enfant boudeur. Ce fut ce dernier qui prit la parole, avant même que le regard de Theo ne se soit à nouveau posé sur la jeune femme. « Mais tu as été boxeur, pas vrai ? » demanda-t-il avec toute la naïveté dont il était capable. Ils avaient déjeunés ensemble à plusieurs reprises, le jeune homme étant un passionné de courses hippiques. « Il y a une éternité, oui. Et déjà à l'époque, on me prêtait souvent une tête d'économiste. » C'était peut-être pour ça qu'il se faisait rosser régulièrement d'ailleurs. Jusqu'à ce qu'il leur décroche un coup dans la mâchoire, de quoi vous décoller les dents.

○ he made love a crime

PSEUDO ► cw. AVATAR ► simon baker COMMENTAIRES/DEDICACES ► merci à Ella, qui m'a fait découvrir ce forum. J'aime beaucoup son allure et encore plus le contexte


Dernière édition par Theo Harlow le Dim 13 Nov - 0:08, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maude Seidenglanz
✒ BEAUTIFUL DISASTER
avatar

☇Messages : 86
☇Inscription : 07/11/2011
☇Crédits : avatar ♘ calvaries + gif ♘ gifsforskins@tumblr
☇Pseudo : rosieslullaby

Everybody, bottoms up!
Poste: stave (delivery) ♘ father's lunch delivery
Adress: Chicago Heights, #467
Relations trouble:

MessageSujet: Re: happy together (theodor harlow)   Jeu 10 Nov - 15:42

BIENVENUE
(quand je pense qu'il a presque l'âge du père de Maude! Arrow )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morning-skies.tumblr.com/
Daisy McKirdy
I COULDN'T STAY AWAY, I COULDN'T FIGHT IT.
avatar

☇Messages : 180
☇Inscription : 28/09/2011
☇Crédits : calvaries (avatar) / dianna-meads @tumblr (sign).
☇Pseudo : mellow bird.

Everybody, bottoms up!
Poste: assistante (politique).
Adress: #1241, mag mile.
Relations trouble:

MessageSujet: Re: happy together (theodor harlow)   Jeu 10 Nov - 16:34

Rah Simon.
Bienvenue.

_________________

YOU MADE IT CLEAR, YOU WEREN'T NEAR,
NEAR ENOUGH FOR ME.

Heart skipped a beat and
when I caught it you were out of reach.
But I'm sure, I'm sure you've heard it before.

lyrics > the xx - heart skipped a beat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theron Atwood

avatar

☇Messages : 61
☇Inscription : 06/11/2011
☇Crédits : myself (avatar) beforeaskarsihadalife (signature)
☇Pseudo : caramouse
☇Statut : Married

Everybody, bottoms up!
Poste: Rédacteur, section Culture
Adress:
Relations trouble:

MessageSujet: Re: happy together (theodor harlow)   Ven 11 Nov - 1:10

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dex Alcotts
YOUR ABSENCE CRIES LIKE A SILENT SONG.
avatar

☇Messages : 304
☇Inscription : 29/09/2011
☇Crédits : © calvaries (avatar) ✩ fuckyeaharmiehammer (sign).
☇Pseudo : dipsy/lika.
☇Statut : ✩ célibataire.

Everybody, bottoms up!
Poste: ✩ assistant. (économie)
Adress: #740, mag mile.
Relations trouble:

MessageSujet: Re: happy together (theodor harlow)   Sam 12 Nov - 12:42

Bienvenue parmi nous.

_________________

◗ YOU'VE GIVEN ME A CHANCE TO SEE YOUR LIGHT
When it stops, choices are few.
It's just me and you.
Give me what I need to live.
Help me come to you.

the rapture ∮ how deep is your love ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dharma-initiative.forumgratuit.org
Sigried Ronsson
SHE HAD SOME TROUBLE WITH HERSELF.
avatar

☇Messages : 62
☇Inscription : 01/11/2011
☇Crédits : psychozee sur bazzart
☇Pseudo : young apple
☇Statut : célibataire

Everybody, bottoms up!
Poste: rédacteur
Adress: #122, Puget.
Relations trouble:

MessageSujet: Re: happy together (theodor harlow)   Sam 12 Nov - 14:09

bienvenue parmi nous et très bon choix d'avatar I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallingdown.forum-canada.com/
Theo Harlow
sympathy for the devil
avatar

☇Messages : 15
☇Inscription : 10/11/2011
☇Pseudo : cw

MessageSujet: Re: happy together (theodor harlow)   Sam 12 Nov - 17:24

merci pour votre accueil
je pense avoir terminé ma fiche (;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dex Alcotts
YOUR ABSENCE CRIES LIKE A SILENT SONG.
avatar

☇Messages : 304
☇Inscription : 29/09/2011
☇Crédits : © calvaries (avatar) ✩ fuckyeaharmiehammer (sign).
☇Pseudo : dipsy/lika.
☇Statut : ✩ célibataire.

Everybody, bottoms up!
Poste: ✩ assistant. (économie)
Adress: #740, mag mile.
Relations trouble:

MessageSujet: Re: happy together (theodor harlow)   Sam 12 Nov - 17:35

Je te valide. I love you

_________________

◗ YOU'VE GIVEN ME A CHANCE TO SEE YOUR LIGHT
When it stops, choices are few.
It's just me and you.
Give me what I need to live.
Help me come to you.

the rapture ∮ how deep is your love ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dharma-initiative.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: happy together (theodor harlow)   

Revenir en haut Aller en bas
 
happy together (theodor harlow)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Happy Birthday Biscotte
» HAPPY BIRTHDAY TiKKA !!
» Une nouvelle venue!!! verry happy!!!
» Happy birthday...
» The Real Solution By: Theodore Butler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHICAGOES :: The Casting :: job interview :: Embauchés-
Sauter vers: