AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm just listening to cold wind whistling. (r.)

Aller en bas 
AuteurMessage
Dex Alcotts
YOUR ABSENCE CRIES LIKE A SILENT SONG.
avatar

☇Messages : 304
☇Inscription : 29/09/2011
☇Crédits : © calvaries (avatar) ✩ fuckyeaharmiehammer (sign).
☇Pseudo : dipsy/lika.
☇Statut : ✩ célibataire.

Everybody, bottoms up!
Poste: ✩ assistant. (économie)
Adress: #740, mag mile.
Relations trouble:

MessageSujet: I'm just listening to cold wind whistling. (r.)   Jeu 3 Nov - 18:45

A mesure que le vent soufflait, se faisant ainsi une place entre les vêtements de Dexter Alcotts et sa peau de plus en plus frissonnante, le jeune assistant en venait à regretter amèrement de n'avoir pas assez profité de son été. Il en avait certes fait le choix de son propre chef en refusant de prendre quelques jours de vacances - qu'on lui aurait d'ailleurs accordés sans souci - mais en ces instants où le froid et la fatigue empiétaient sur une motivation pourtant bien réelle quand il s'agissait de se mettre à l'ouvrage, il se maudissait d'avoir préféré le travail à un peu de détente quelques mois plus tôt. Que n'aurait-il pas donné désormais pour ne serait-ce qu'un souvenir des beaux jours ne vienne prendre place dans son esprit, lui réchauffant le coeur par la même occasion ?

Le regard fixé au loin, sur l'étendue du lac Michigan, il ne voyait pourtant rien d'autre que l'incommensurable masse de travail qui l'attendrait une fois de retour dans les bâtiments du Chicagoes, sa pause déjeuner terminée. Plus par dépit que par faim réelle, il mordit à pleines dents dans le sandwich qu'il avait acheté quelques minutes plus tôt dans l'espoir que le goût de la nourriture le requinquerait quelque peu pour effectuer sans peine les heures qu'il lui restait avant de retourner à son fief, sur Mag Mile. Non pas que son travail au sein du journal ne lui convenait pas, bien au contraire, c'était une chance inouïe pour lui et il comprenait très bien toutes les retombées professionnelles qu'il pourrait en tirer sur le long terme ; cependant, dans l'état actuel des choses, aussi enrichissant que pouvait être son travail, il n'en restait pas moins que seule la perspective d'une bonne nuit de sommeil l'intéressait. Autour de lui, et tout le long de la jetée, défilaient horde d'inconnus auxquels il n'accordait que des regards brefs et vides de toute expression, appréciant vivement les joies que procurait parfois de se retrouver seul.

Un bruit de talons hauts claquant sur le sol à une distance un peu trop proche de lui finit néanmoins par attirer son attention. Tournant rapidement la tête, il sourit machinalement à la femme qui vint finalement s'asseoir à ses côtés sans un mot. Il adopta son attitude, se mutant dans le silence. A dire vrai, Dex n'avait pas la moindre idée de qui elle pouvait être bien qu'il était sûr qu'ils se connaissaient tous deux et s'étaient même déjà adressés quelques mots. Après quelques secondes infructueuses, il se résolut à exprimer ses doutes non sans une certaine gêne dans la voix. D'ordinaire, il n'oubliait jamais un visage mais là, la fatigue parlait pour lui. « Rassurez-moi, je ne suis pas fou ? On s'est bien déjà rencontrés, non ? »

_________________

◗ YOU'VE GIVEN ME A CHANCE TO SEE YOUR LIGHT
When it stops, choices are few.
It's just me and you.
Give me what I need to live.
Help me come to you.

the rapture ∮ how deep is your love ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dharma-initiative.forumgratuit.org
Prue Hardwest

avatar

☇Messages : 58
☇Inscription : 01/11/2011
☇Crédits : crusty creek (avatar); rebekah-the-vampire-diaries@tumblr (gif)
☇Pseudo : shiny.
☇Statut : single

Everybody, bottoms up!
Poste: reader
Adress:
Relations trouble:

MessageSujet: Re: I'm just listening to cold wind whistling. (r.)   Jeu 3 Nov - 19:45

Soupirant, la jeune femme posa son casque sur la table et posa ses yeux sur l'horloge du hall. Midi tapantes, et c'était l'heure de son déjeuner tant attendu. Se massant lentement les cervicales, la jeune blonde se leva et salua ses collègues. Le téléphone n'avait pas arrêter de sonner, et d'ailleurs c'est ainsi tout les jours de la semaines, Prudence n'avait pas le temps de chômer et elle aimait son boulot, entendre la voix des gens qui voulaient de tout cœur que leur histoire soit publiée dans le journal pour avoir un peu de popularité ou la satisfaction de leur égo. Chassant de son visage une boucle de sa chevelure d'or, la jeune femme poussa la porte d'entrée et s'engouffra dans les ruelles de la villes. Elle regrettait déjà d'être sortie, faisant face à une froid intimidant, l'obligeant à plisser les yeux lorsque le vent venait l'agresser. Ses pas l'amenèrent alors au lac Michigan, un endroit très charmant où Prue venait souvent lorsqu'elle avait du temps libre pour se ressourcer, pour se vider l'esprit, prendre une bouffée d'air frais. Jamais elle ne se lasserait du panorama qu'offre ce lac, bien sûr cela ne vaut pas la mer mais c'était tout comme.

Les mains dans les poches de son blouson de cuir, la jeune femme marchait d'un pas tranquille, faisant claquer les talons de ses jolis escarpins couleur carmin qui concordait avec la couleur de son rouge à lèvres. Son esprit voguait vers l'inconnu, sans but. Son regard se posa alors sur une silhouette d'homme assise sur un banc. Fronçant les sourcils, il lui semblait qu'il ne lui était pas inconnu, en même temps, elle croisait tellement d'hommes d'affaires dans le Chicagoes qu'elle ne savait plus où donner de la tête, cependant elle arrivait toujours à se souvenir du visage des gens qu'elle rencontrait. Physionomiste, voilà ce qu'elle était. Renvoyant le sourire que l'inconnu lui donnait, elle finit par s'asseoir, un sandwich à la main. Puis n'osant pas commencer la conversation, elle se tut pendant quelque minutes. « Rassurez-moi, je ne suis pas fou ? On s'est bien déjà rencontrés, non ? » Tournant la tête vers l'homme, elle lui adressa un sourire. Tandis que ses yeux dévisageaient ses traits, une pensée fulgurante traversa son esprit. Elle le reconnaissait, mais son nom lui échappait. « Mhh, il me semble qu'un docteur est plus qualifié que moi pour répondre à cette question, mais oui, je pense que nous nous sommes déjà vus.»

Regardant son sandwich, elle finit par l'entamer à petites bouchées, en attendant la réponse de son bel inconnu. Son estomac d'ailleurs criait famine et Daisy n'avait pas pu manger avec elle, alors la voilà toute seule, du moins plus maintenant. Et puis lorsqu'elle mâcha, un nom lui vint. « Oh, je me souviens de vous, Mr Alcotts, corrigez-moi si je me trompe, vous êtes dans l'économie si ma mémoire est bonne. » Un sourire serein s'afficha sur ses jolies lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I'm just listening to cold wind whistling. (r.)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crimes non élucidés - cold cases
» GONE WITH THE WIND × city irlandais (avis/staff/prévenus)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHICAGOES :: Chicago :: lakefront-
Sauter vers: